Les objectifs de la ferme urbaine

L'agricult9 aoôture urbaine et péri-urbaine désigne la production d'espèces végétales et animales sur le territoire urbain et en périphérie. A la suite des multiples crises alimentaires qui ont secouées l’Europe et la Belgique, l’agriculture urbaine souhaite répondre à la demande grandissante des citoyens qui désirent s'approvisionner en denrées alimentaires saines et produites dans le respect de l’environnement. La proximité de la production répond également à la demande de traçabilité des aliments par les consommateurs. Les retombées de l'agriculture urbaine sont à la fois d'ordre économique, environnemental et social.

Le projet " Ferme urbaine " est la mise en place d’une exploitation en agriculture paysanne et biologique à Bruxelles visant à approvisionner de manière directe le consommateur (filière courte). Cette ferme fournira les consommateurs bruxellois en produits frais, sous forme de paniers de légumes tels que le pratiquent les groupes d’achats solidaire.

Le projet vise à initier et à former des jeunes non qualifiés aux métiers agricoles et à l’entretien de jardins. La formation de jeunes à ces métiers agricoles est un moyen de préserver les terres agricoles disséminées dans Bruxelles et parfois laissées à l’abandon. Le projet se veut tout d’abord un objet de promotion et de valorisation d’une activité économique (production d’aliments) mise à l’écart dans le tissu urbain à l’heure actuelle. L'agriculture urbaine contribue en outre à la gestion naturelle des espaces et évite que ceux-ci se transforment en décharges, soient occupés de manière chaotique ou qu'ils soient affectés à l'habitat (ce qui est regrettable pour le foncier agricole particulièrement). Le projet est donc également social et culturel, par l’aspect de formation des jeunes et de réinsertion socioprofessionnelle de jeunes exclus du système économique à l’heure actuelle. Enfin, car il contribue à recréer un lien entre les citadins et les activités agricoles, touchant par là un aspect culturel.

Si l’idée d’une ferme de production agricole et de formation en milieu urbain destiné aux citadins peut paraître surprenante, des projets existent en Belgique ou en Europe :

  • La ferme de Delsamme  " CPAS de la Louvière "
  • La bourrache et cynorhodon en région liégeoise
  • Den diepen boomgaard, coopérative d’insertion social
  • Le réseau des jardins de Cocagne en France

Tous ces projets se développent avec un succès certain et témoignent d'une évolution du monde agricole, d'un changement de notre vision de l’agriculture et d’une transformation lente, mais profonde, du rapport des consommateurs à l’alimentation. L'augmentation actuelle des prix des denrées alimentaires et des énergies favorisent aussi cette évolution.

Ce projet innovant s’inscrit donc dans un concept d’agriculture à échelle humaine et paysanne basée sur la production de produits à haute valeur ajoutée (légumes et fruits), mais également dans l'esprit du Réseau des Acteurs Bruxellois pour l'Alimentation Durable (RABAD). Qui est de "promouvoir l'alimentation durable auprès d'un public large et varié en Région bruxelloise en vue d'encourager une modification des choix et modes alimentaires favorables à un développement durable et faire connaître les enjeux des modes de consommation sur l'environnement, la santé, le développement ..."

La formation des jeunes ne sera pas limitée aux métiers agricoles mais intégrera aussi l’entretien de jardins, d’espaces naturels et de parcs. En effet, l’entretien d’espaces verts dans le respect de l’environnement est peu développé à Bruxelles. Les acteurs du secteur sont incapables à l'heure actuelle de répondre à la demande des citoyens ou des pouvoirs publics.

But : Développement d’un projet d’économie sociale sur le territoire de la Région Bruxelloise. L’objectif est de répondre à la demande des Bruxellois qui désirent être fournis en produits frais et de qualité tout en réduisant l’impact environnemental de leur alimentation. Nous avons l’intention de répondre à cette demande :

  • en créant une entreprise productive agricole
  • en réinsérant des jeunes par leur formation comme des ouvriers agricoles polyvalents.
  • en suscitant l’envie auprès des ouvriers agricoles de s’installer à leur propre compte en tant que producteur ou sous forme de coopérative  " producteur / consommateur" afin de développer la filière courte

Localisation du projet : Depuis le début de l'année 2014, la ferme a déménagé et recentré l'ensemble de ses activités sur le terrain de la "bergerie" situé dans le quartier du Val Maria, non loin de l'ancien terrain. La nouvelle adresse est donc Marïenborre- 1120 Neder-Over-Hembeek.